3KCBWDAY4 – A Knitter or Crocheter For All Seasons?

As spring is in the air in the northern hemisphere and those in the southern hemisphere start setting their sights for the arrival of winter, a lot of crocheters and knitters find that their crafting changes along with their wardrobe. Have a look through your finished projects and explain the seasonality of your craft to your readers. Do you make warm woollens the whole year through in preparation for the colder months, or do you live somewhere that never feels the chill and so invest your time in beautiful homewares and delicate lace items. How does your local seasonal weather affect your craft?

 L’impact de la météo et du changement de saison sur ma production ? Il est assez léger, mais j’avoue que le printemps arrivant, je fais un petit effort pour intégrer un brin de coton dans les matériaux. Comme en ce moment, je fais le Shellseeker de Heidi Kirrmaier avec de la Miami de chez Annell (coton et acrylique) avec des couleurs qui essaient désespérement de faire venir le soleil – sans aucun succès jusqu’ici.

Shellseeker (c) Heidi Kirrmaier

Je peux aussi penser à raccourcir un peu les manches des pulls choisis, comme celui commencé hier : Turmeric de Veera Välimäki. Celui-là sera même fait en coton (!) et en rouge (!!!), ça doit être à cause du post de lundi sur les couleurs dans le tricot.

Turmeric (c) Veera Välimäki

Sinon j’avoue que la laine fait partie de mes matériaux préférés et qu’il n’y a pas de saison pour tricoter bonnet, moufle, écharpe, etc. On en parlait justement mardi dernier et finalement c’est assez pratique de tricoter des gants au mois d’août, on ne se retrouve pas avec une nappe de laine qui tient chaud sur les genoux et les gants sont prêts à servir dès les premiers froids.

Knotty Gloves tricotés en août !

En fin de compte, le plus important est à mon avis de se faire plaisir, alors je tricote ce que je veux quand je veux !

2 commentaires pour “3KCBWDAY4 – A Knitter or Crocheter For All Seasons?

  1. pour la question des saisons, je suis du genre à me faire avoir.
    Je crois que quand on tricote à ma vitesse, il faut avoir une saison de décalage sinon les pulls énormes commencés en hiver, sont finis pour la douceur du printemps, ce qui est un peu ballot, convenons-en.
    Bref, une fois mon étole terminée, je mets mon encours d’hiver en sommeil pour attaquer des pulls de mi-saison, voir des ouvrages d’été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut