Patronage/ modélisme soutien-gorge version 1

Après plusieurs essais de réalisation de soutien-gorges à partir de patron, plutôt des échecs, je me suis dit que je pouvais aussi bien tenter de le patroner moi-même. Le temps de réalisation du soutien-gorge lui-même n’est pas très long (2h maxi) alors autant se lancer dans le dessin mais c’est aussi parce que j’adore le patronage 🙂

Je me suis servie du livre de Beverly Johnson, The Bra Maker’s Manual. Je précise qu’il s’agit du volume 2, le volume 1 ne présentant le modélisme. Beverly Johnson est entre autres l’auteur de quatre cinq cours sur la plateforme Craftsy, dont rien que trois sur les soutien-gorges.

Je ne porte pas de soutien-gorge sans armatures donc je suis partie d’une paire d’armatures d’un modèle et d’une marque qui me convient bien. J’avais récupéré les armatures d’un SG en fin de vie de la marque Playtex.

Dans le livre de Beverly Johnson, cette armature correspond à une taille 34, avec des dépassements côté milieu devant et côté épaule.

Pour la version 1.0 j’ai suivi exactement les indications du livre. La forme des bonnets me surprend, je trouve qu’il y’a beaucoup de tissu vers l’extérieur de l’apex (le téton quoi).

Le patronage ne prend pas beaucoup de temps, une fois qu’on a les bonnes mesures.

Le test de cette première version est très satisfaisant ! J’ai utilisé quelques éléments de récup, les anneaux, les attaches et les élastiques. Et comme c’est très pénible à découdre, cette fois-ci j’ai penser à coudre dans une couleur différente du tissu. Pour le tissu j’ai utilisé du tissu rigide pour les bonnets et la bande du devant et du powernet léger pour la bande du dos.

Le modèle de base patroné ne prévoit pas l’emplacement des bretelles sur la bande de dos, c’est donc à modifier pour la prochaine version.

La version 1 me va bien : le pont devant est bien collé contre ma cage thoracique, le bonnet est globalement ajusté. Vous me direz : « forcément qu’il est à ta taille, vu qu’il est patroné à partir de tes mesures ». Certes, mais selon les méthodes de modélisme (et je ne parle pas que du modélisme de lingerie), je n’ai pas toujours eu un résultat satisfaisant.

Entre autres modifications à faire pour le prochain : décaler l’emplacement de la bretelle sur le demi-bonnet supérieur vers l’extérieur d’1-1,5 cm. L’apex est peut-être aussi trop orienté vers le centre, je devrai le décaler d’environ 1,5 cm en direction de l’extérieur.

J’ai trouvé la ligne d’encolure un peu trop droite et un peu trop couvrante, donc à modifier pour éviter l’effet matrone (et aussi limiter les problèmes de débordement dues au syndrome prémenstruel).

J’avais enfin l’impression qu’il y avait un peu trop de volume vers la partie centrale du bonnet inférieur mais ça depend peut-être du tissu. A voir dans la prochaine version.

Sinon quelques éléments n’étaient pas liés au modèle lui-même mais au matériel choisi : le powernet que j’ai en stock est bien trop fin et donc la bande ne soutient rien du tout ! De même, l’élastique choisi pour les bretelles était beaucoup trop fines pour soutenir quoi que ce soit.

Je suis donc très contente de cette première version, j’ai hâte de faire les modifications pour la version 2, et surtout d’essayer avec des tissus plus jolis.

Un commentaire pour “Patronage/ modélisme soutien-gorge version 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut