[couture] Robes Tokyo – Atelier Scämmit

  • Patron : Robe Tokyo – Atelier Scämmit, version pdf
  • Tissu : viscose Bennytex (version 1), crêpe de polyester Art Couture Lambersart (version 2)
  • Tailles : 40 à la poitrine, 44 à la taille, 48 aux hanches
  • Versions : non doublée avec mancherons (version 1), non doublée (version 2)
  • Modifications : jupe rallongée de 3 cm, corsage rallongé de 2 cm (version 1), jupe rallongée de 3 cm (version 2)

Petites coutures d’été aujourd’hui, il est temps ! Et vous en aurez même deux pour le prix d’une, puisque ce patron m’a tellement plu que j’ai réalisé une deuxième version moins de 15 jours après la première. J’étais à la recherche d’un patron de robe qui puisse convenir pour la viscose, vu que j’en avais quelques coupons en stock. Une recherche rapide sur gougueule avec « patron couture robe viscose » m’a dirigée vers le patron de la robe Tokyo d’Atelier Scämmit, qui est en fait un patron combiné de robe et de haut.

Je vous avoue que j’étais sceptique sur la forme générale, je ne savais pas si ça allait me convenir mais je me suis dit qu’avec la taille élastiquée ça devrait pouvoir le faire. J’ai donc plongé et payé les 9€ pour le patron pdf. Après vérification des mesures sur les pièces du patron, j’ai choisi de couper une taille 40 pour le haut, 46 à la taille et 48 pour la jupe.

Pour la version 1, j’avais peur que le corsage soit trop court alors j’ai ajouté 2 cm au-dessus de la taille. J’ai également rallongé la jupe de 3 cm et utilisé les mancherons.

La construction est vraiment très simple et je n’ai fait que survoler les explications. Pour la coulisse de l’élastique, j’ai utilisé un biais en partie cousu sur la marge de couture de la jupe et en partie attaché au corsage. Absolument ravie de cette première version !! L’encolure me convient parfaitement et j’ai bien fait de rallonger la jupe, ça aurait été trop court pour moi. Le surplus de tissu au niveau de la taille donne un effet blousant que j’aime bien. Je me sens vraiment bien dans cette robe ! J’ai donc fait une version 2 quasiment dans la foulée.

Pour cette deuxième version, j’ai finalement enlevé les 2 cm ajoutés à la taille et surtout j’ai raccourci la hauteur de l’emmanchure. En effet, sur la première version, je trouve qu’on voit bien trop mon soutien-gorge quand mon bras ne cache pas cette zone.

 

Je n’ai pas fait les mancherons pour cette version, toutes les ouvertures sont fines au biais. Le crêpe tombe vraiment très bien, j’adore ce rendu. En revanche, comme il s’agit d’un crêpe de polyester, la robe était moins agréable à porter en plein été car trop chaude.

La version 2 en vrai est visible dans le 3e épisode de mon podcast (intitulé Maison Bouton), disponible ici sur Youtube.

J’ai une troisième version coupée mais comme elle est en viscose et qu’il fait moins chaud, je ne l’ai pas encore cousue. Peut-être me ferais-je une version en crêpe de laine pour l’hiver, mmm, confort !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut