debardeur-ottobre

[couture] ensemble de sous-vêtements Ottobre

Bonjour à tous ! J’espère que vous avez passé un bon réveillon et que vous êtes entrés en pleine forme dans cette nouvelle année !

Je vous présente aujourd’hui un petit ensemble qui m’a donné bien du fil à retordre ! J’ai présenté le tissu dans le dernier épisode du podcast vidéo, c’est un jersey stretch que m’a donné Anne (merci encore Anne) pour ma poulette. Evidemment puisque ce tissu blanc a de jolis petits coeurs roses qui ont eux-mêmes des paillettes dorées, c’est très mignon.

J’en profite pour m’excuser de la teinte jaune des photos, la balance des blancs et moi n’étions pas copines le jour de la prise de vue.

 

debardeur-ottobre
Débardeurs à fines bretelles et culottes : Ottobre 6/2013 Débardeur à larges bretelles : Ottobre 6/2014, n° 32 Peppi
Je ne me suis pas posée longtemps la question de ce que j’allais en faire : le tissu m’évoquait des sous-vêtements et ma poulette avait justement besoin de maillots de corps. L’association était parfaite ! Comme d’habitude quand je cherche un patron pour elle, je me suis tournée vers ma collection de magazines Ottobre Kids. Je l’ai sûrement déjà dit mais je me suis abonnée à la version enfant pendant un peu plus de trois ans, ce qui me donne déjà une belle collection de patrons, à la fois basiques et plus élaborés. En plus, à force de les feuilleter, je finis par avoir une idée assez précise de ce qui est à ma disposition et justement pour cette fois-ci, je me souvenais bien avoir vu des patrons de débardeurs et de culotte. Il n’y avait donc plus qu’à feuilleter de nouveau – eh oui, parce qu’en revanche je suis incapable de me souvenir de quel exemplaire provient tel ou tel patron.
J’en ai donc sélectionné trois : un modèle de culotte et deux modèles de débardeurs. Pour ce dernier, j’avais une préférence pour un modèle à fines bretelles mais il se fait normalement avec du bord-côtes et je n’en avais pas de blanc, ni l’envie d’en acheter. Je me suis donc dit que j’allais faire seulement deux versions à fines bretelles et une autre à bretelles plus larges.
  • Modèle à fines bretelles : Ottobre 6/2014, n° 32 Peppi, taille 116
  • Modèle à larges bretelles : Ottobre 6/2013, n° 22 Verushka, taille 116
  • Culotte : Ottobre 6/2013, n° 33 Annica, taille 110
debardeur-ottobre
Ottobre 6/2014, n° 32 Peppi
Pour cet ensemble, j’ai beaucoup alterné entre les machines. Au départ, je souhaitais réaliser la totalité des coutures avec la recouvreuse, ce qui m’évitait des allers-retours avec les bobines de fil. J’ai pu faire les coutures simples avec la recouvreuse en ne mettant qu’une seule aiguille,, mais j’ai quand même dû utiliser la surjeteuse pour finir les coutures de côté des débardeurs. Pour celle des culottes, j’ai tendance à ne pas le faire car ça ajoute de l’épaisseur et je trouve ça inconfortable. Je voulais enfin utiliser la recouvreuse avec deux aiguilles pour poser les élastiques, mais c’est une méthode que je ne maîtrise pas. Le résultat est plutôt moyen et ne me plait pas, donc soit je m’entraîne pour progresser, soit je fais autrement.

 

debardeur-ottobre
Evidemment sur cette photo, je vous montre le résultat quand la pose de l’élastique à la recouvreuse est réussie 🙂

Je vous le disais plus haut, cet ensemble m’a donné du fil à retordre et je l’ai trouvé long à coudre. D’abord parce qu’il a fallu tracer les trois patrons, leur ajouter les marges de couture puis les coudre à la chaîne et je n’aime pas trop coudre plusieurs fois presque les mêmes choses. Hormis le débardeur à larges bretelles, les deux autres pièces ont plusieurs étapes et contrairement à ce que leur petite taille pourrait laisser penser, la réalisation d’ensemble prend du temps, non pas les coutures elles-mêmes qui sont très rapides, mais le changement de machine, la pose des élastiques, des « biais » de jersey pour le débardeur à fines bretelles, etc.

debardeur-ottobre
Débardeur : Ottobre 6/2014, n° 32 Peppi Culotte : Ottobre 6/2013, n° 33 Annica

Au final, entre les trois culottes et le débardeur à larges bretelles, ça fait beaucoup d’élastique à poser ! Comme le patron de la culotte n’indique pas les mesures exactes des différents morceaux d’élastique, je l’ai fait au doigt mouillé et bien sûr, le résultat était trop serré. J’ai aussi trouvé la culotte très haute par rapport à ce qu’elle a l’habitude de porter ; enfin la largeur de l’entrejambe était de la même taille que celle d’un adulte.

J’ai donc retravaillé les culottes et reposé des élastiques pour les cuisses après avoir préalablement mesuré la longueur exacte de l’ouverture de jambe. Comme mon élastique était plutôt élastique, j’ai multiplié la longueur par 0,80 puis ajouté les marges de couture de l’élastique lui-même (soit 1 cm à chaque extrémité). Pour cette nouvelle pose, la couture a été faite au point zigzag à la machine à coudre. Je me suis donc bien retrouvée à utiliser mes trois machines !

debardeur-ottobre
Débardeur à larges bretlles : Ottobre 6/2013, n° 22 Verushka Culotte : Ottobre 6/2013, n° 33 Annica

Les culottes sont maintenant à la bonne taille et la poulette est ravie d’avoir trois ensembles assortis ! Pour l’aider à trouver le sens d’enfilage, je lui proposé d’utiliser des tampons que j’ai gravés pour marquer le dos et on ne peut pas dire qu’elle ait choisi les plus petits. L’une des culottes a carrément un papillon !

 

Je crois que cet ensemble est resté le seul projet de ma table de couture pendant au moins trois semaines, ce qui explique mon peu de rendement au mois de décembre..

Le prochain billet sera certainement consacré au tricot, car j’ai fini mon gilet Like A Cloud 🙂 et après cela, ce sera la première cousette de 2019 (enfin terminée en 2019, car elle a été commencée quelques jours avant la fin de 2018).

debardeur-ottobre
Beaucoup de petites pièces à manipuler ! Et vous avez vu la largeur de cet entrejambe ?!

2 commentaires pour “[couture] ensemble de sous-vêtements Ottobre

  1. C’est fou tout ce que tu as fait tenir dans ce coupon ! J’aime bien tes finitions, même si elle t’ont donné du mal.
    De mon côté j’ai cousu un t-shirt avec ton patron Ottobre, je le porte tout le temps et compte réutiliser le patron pour la version gilet.

    1. Oui je l’ai bien rentabilisé ce coupon ! Poulette est ravie et veut les porter dès qu’ils sont propres, ce qui est une bonne nouvelle. Il est déjà arrivé qu’elle ne porte pas des petites choses cousues pour elle (même si elle a choisi le patron et le tissu) et c’est toujours un peu vexant.
      Super pour le t-shirt Ottobre, le patron du gilet est vraiment très bien, je suis d’accord avec toi ! J’ai hésité hier à utiliser la version t-shirt pour un projet en cours mais ce n’est finalement pas lui l’heureux élu, je lui ai préféré un t-shirt à manches montées plus classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut