[tricot] WIP Wednesday #10

Le tricot en cours que je vous présente me donne chaud rien que de le regarder. Il faut dire que nous sommes en plein vague de canicule cette semaine et je ne suis pas certaine d’avoir envie de tricoter un pull en laine en ce moment. Mais bon, j’aimerais le finir pour pouvoir commencer quelque chose d’autre, comme ce beau pull Polwarth d’Ysolda Teague. La question étant : quelle laine vais-je utiliser, sachant que le fil recommandé n’est pas (plus ?) distribué ?

Patons cabled knit cardigan

Patons cabled knit cardigan

Ce modèle gratuit est le Patons Cabled Knit Cardigan et je le tricote avec la laine Universal Yarn’s Renew Wool, un reste de mon pull Narragansett (non blogué). Coïncidence ou pas, je l’ai détricoté ce weekend 🙂

Ce petit gilet est réalisé en taille 6 mois (la plus petite) avec des aiguilles 4 mm au lieu des 4.5 mm demandées par le modèle. Le petit destinataire est mon neveu Alexei, né le 18 juillet.

à bientôt !

Sophie

[tricot] Mise à jour

Comme convenu, me revoici avec du tricot – il a un peu moins la part belle ici, mais le tricot continue à être mon grand amour 🙂 J’ai dû m’arrêter deux mois au printemps dernier pour cause de tendinite, et l’interruption a été dure, je ne savais plus quoi faire de mes dix doigts devant la télé le soir. Alors Anne et Saki, je compatis ! Comme Saki d’ailleurs j’ai aussi un super kiné qui fait des merveilles et m’a permis de tricoter à nouveau, la preuve en images :

 

Terpander - Melissa Morgan-Oakes

Terpander – Melissa Morgan-Oakes

dans le domaine du terminé, voici les chaussettes de maternité, le modèle Terpander par Melissa Morgan-Oakes. Il fait partie du livre Sock Knitting Master Class ; il a contribué à mon désir d’acheter ce livre. Dans ce livre j’ai fait les Stealth Argyles, les Pussy Willow Stockings et les Asymmetrical Cables. Les deux dernières paires me plaisent beaucoup, mais pas les Stealth Argyles, en partie parce que l’échantillon recommandé est trop lâche pour des chaussettes et elles faisaient rien qu’à tire-bouchonner sur les chevilles. Insupportable ! Je précise que j’ai tricoté exactement la même laine et la même couleur que le modèle (ce qui m’arrive une fois sur mille) et que mon échantillon était bon. Passons.

Terpander

Je les ai appelées chaussettes de maternité car elles ont été commencées en mai 2013, dans l’espoir idiot que je tricoterais un peu à la maternité. Hin hin hin. Quelle naïveté ! Quand je pense que sur les quatre jours que j’ai passés là-bas, je n’ai pas une seule fois pu prendre mon repas chaud à température pour cause de bébé qui se réveille, de médecin qui passe, de test auditif de bébé etc. L’idée seule de tricoter une seule maille ne m’a même pas traversé l’esprit. Bref, si jamais il y a un jour un 2e bébé, je ne prendrais pas la peine d’emmener mon tricot. Certaines peuvent tricoter avant le grand moment, moi je n’arrivais déjà pas à respirer normalement, je n’imagine pas la tête de mon tricot après..

Ces chaussettes sont vraiment chouettes, tricotées en Regia 4-ply achetée en 2011 quelque part dans le Limousin. Evidemment, les torsades demandent un peu d’attention, mais c’est ce qui est intéressant, il se passe toujours quelque chose.

Sinon dans le domaine du terminé également, voici le petit gilet Eole de Nadia Crétin-Léchenne qui est trop mimi avec ses augmentations en étoile et la bordure en i-cord. Ce gilet est presque fini depuis des mois, il me reste les pressions à coudre mais comme il est trop grand pour ma poulette, je ne suis pas pressée. Ceci dit, je devrais faire attention, à ce rythme il va finir par être trop petit avant d’avoir posé les boutons 🙂 Ah oui pour info c’est du 18 mois et ma poulette en a 17.

 

Eole - Nadia Crétin-Léchenne

Eole – Nadia Crétin-Léchenne

Sinon en cours nous avons pour la poulette, une nouvelle version de La Petite de Rebecca Newman, la précédente – vue ici – étant trop petite maintenant. Pour la version hiver, j’utilise deux fils de Drops Alpaca ensemble, c’est tout chaud doudou. Les lecteurs attentifs auront reconnu la laine utilisée pour mon gilet Gwendolyn – il m’en restait 5 pelotes entières. Je ne sais pas encore si je vais faire des manches longues ou des manches courtes. Au départ je voulais lui faire un pull sans manches, mais la plupart des modèles vus sur Ravelry sont très masculins, donc je me suis rabattue sur ce modèle qui propose l’option manches courtes. Mais maintenant j’hésite.

La Petite – Rebecca Newman

Pour moi, il y a Port o’Leith de Kate Davies en Jamieson’s & Smith Aran. J’ai déjà fait le col, qui m’a tout de suite attirée, et je me suis ensuite attaquée au pull. Mais je suis coincée, je n’ai plus laine et il me manque bien 3 ou 4 pelotes.

 

Port o’Leith – Kate Davies

Du coup en attendant ma laine, j’ai commencé le modèle Devlan de Brisol Ivy, paru dans Wool People 7 ; c’est notre KAL de l’hiver. Un peu spécial comme KAL parce qu’on va presque toutes faire un modèle différent 🙂

 

Devlan - Bristol Ivy

Devlan – Bristol Ivy

voilà voilà, ça ne chôme pas ! La prochaine fois, un peu de couture pour poulette et normalement aussi une réalisation terminée pour moi ! Et vous alors ? Est-ce que l’automne arrivant vous a poussés à ressortir les aiguilles et la laine ?

[tricot] [couture] Petite Pullover & Pyjamas

Aujourd’hui : un peu de tricot et un peu de couture pour ma poulette. Tout d’abord le pull La Petite, un simple pull tricoté depuis l’encolure, qui mélange les types d’augmentations (un peu de raglan et un peu d’empiècement rond). Le modèle présente des rayures, mais je risquais d’avoir encore des remarques alors je l’ai tricoté en uni avec un très beau vert pomme qui va bien avec la peau et les cheveux de ma fille.

La laine est de la Miami de chez Annell, un mélange coton/acrylique très peu cher que j’aime beaucoup. Elle est très agréable à tricoter, passe en machine, il y a plein de couleurs disponibles et elle ne prend pas une ride avec le temps – si tant est qu’on puisse dire ça d’une laine ;). C’est donc une laine parfaite pour les bébés qui bavent ou qui commencent à manger du pain tout seuls. Je ne me souviens plus de ce qui était indiqué pour terminer le corps et les manches mais je n’avais pas envie d’une bordure au point mousse qui se serait rabattue sur le corps ou de côtes qui auraient fait un peu bizarre avec l’encolure. J’étais donc partie pour faire un ourlet cousu à l’intérieur et finalement après avoir rabattu les mailles, j’ai trouvé ça très joli comme ça. J’aime quand l’option fainéante colle avec l’esthétique !

Les instructions pour le modèle sont claires, précises et en plus elle sont données pour deux types de laine. Il taille du 6 mois au 10 ans, donc ça vaut vraiment les 5,5 dollars. Vous verrez sûrement d’autres versions dans les années à venir.

La réalisation couture suivante n’aura pas de photo portée parce que je l’ai déjà donnée à la crèche. Ils nous ont récemment demandé de fournir des bas de pyjama au cas où il y aurait un incendie. En fait, en cas d’évacuation si les bébés sont en train de dormir, ils veulent éviter que les petits ne se retrouvent dans la rue seulement en body qui était le seul vêtement qu’ils portaient dans la turbulette jusqu’à présent. Je préfère ne pas penser à cette éventualité, mais j’ai quand même fait deux paires de bas de pyjama pour poulette, issus du dernier numéro Ottobre pour enfants (1/2014, patron n° 9). Le patron prévoit deux épaisseurs de tissu mais une seule a suffi, surtout compte tenu de la température relativement élevée dans le dortoir de la crèche. Le tissu vient de chez TyFlorian Boutik, l’un de mes fournisseurs de jersey imprimé.

Le patron est on ne peut plus simple et a été bouclé en moins de 2h, traçage du patron compris. J’ai fait une taille 72 (elle mesure actuellement 69 cm) et j’ai rapidement vérifié qu’ils lui allaient bien avant de les livrer. J’ai ajouté une petite étiquette cousue, toute douce, avec ses initiales et la taille du patron, que j’ai évidemment oublié de photographier.. Je referai ces étiquettes pour les prochaines réalisations, c’est bien pratique de savoir quelle taille c’est (mais non je n’en ai pas besoin pour me souvenir de ses initiales !).

Sans titre-1

Ottobre 1/2014 modèle #9

[réflexions] 2013, le temps qui passe

Wearing her Owls Sweater – unblogged of course

 

La fin d’année approche et comme d’habitude, c’est une période de réflection… L’année 2013 a été un peu particulière pour moi avec l’arrivée de ma fille. Tout est évidemment bien différent maintenant et je ressens nettement un temps d’arrêt à la fin du mois de mai. J’ai encore du mal à trouver un équilibre dans ma vie et aussi à me remettre du manque de sommeil.  Le temps n’étant pas plus extensible pour moi que pour les autres, j’ai dû faire des choix, que je trouve parfois difficiles. J’arrive à nouveau à tricoter un peu comme avant, le soir une fois que la demoiselle est couchée. En revanche, j’ai beaucoup plus de mal à trouver du temps pour coudre. Les siestes sont encore de durée aléatoire – il paraît que ça ne se stabilise pas avant l’âge d’un an – et je n’arrive pas à me mettre derrière ma table à couture quand je sais que je n’ai que 10 minutes devant moi. C’est un tort, je le sais, quelques minutes grapillées par-ci par-là font tout de même avancer les choses, je dois y travailler 🙂 Je vais peut-être essayer d’installer ma machine sur la table de la cuisine le weekend, afin de pouvoir coudre quand la demoiselle est réveillée et qu’elle joue dans son parc ou dans sa chaise haute. Je n’ai pas de coin adapté pour les bébés dans la pièce où est ma machine donc j’ai tendance à ne pas y aller quand elle est réveillée. Je vais tester pendant les quelques jours de congés, on verra bien ce que ça donne.

De ce fait, je n’ai pas grand chose à vous montrer.. Mon temps sur internet a aussi été grandement réduit : avant je profitais de ma pause déjeuner pour lire les blogs, malheureusement depuis ma reprise du travail, j’ai eu beaucoup de boulot et de nombreux midis passés chez la sage-femme, la kiné et les médecins pour diverses rééducations. Enfin maintenant le chapitre « accouchement » est terminé et de gros dossiers ont été rendus au boulot, la rentrée devrait donc être un peu plus calme. J’espère être en mesure de lire les blogs et y laisser des commentaires !

Toutes mes félicitations aux mamans qui arrivent à coudre et à poster leurs créations tout en laissant des comm, je suis sincèrement impressionnée !

Tous mes voeux pour la nouvelle année, j’ai hâte de voir vos belles créations en 2014 !

[couture] [tricot] De retour

20131020-181929.jpg

Il y a encore quelqu’un ici ? Enfin à part la poussière et les toiles d’araignée ? Ça fait un moment que je ne suis pas venue, 4 mois et demi pour être précis. Disons que j’étais un peu occupée… Ma fille va bien et fait plein de progrès : c’est super de la voir grandir et apprendre plein de choses comme rigoler, se retourner, attraper ses jouets. C’est génial surtout après les premiers mois qui ont été pour le moins difficiles. Rassurez-vous, tout allait bien d’un point de vue santé, simplement je pense avoir été très bien préparée à la naissance mais beaucoup moins pour ce qui vient après. Disons que ça a été une période éprouvante. Heureusement ces jours-là sont derrière nous et on est toutes les deux passées à autre chose : mise en place d’un certaine routine, le plaisir d’avoir repris le boulot et le soulagement de voir qu’Héloïse s’est très bien adaptée à la crèche. J’ai même pu me remette à ma table à couture ! Et évidemment Héloïse est déjà en train d’apprendre à coudre..

Ces derniers mois j’ai donc plutôt tricoté, c’est plus facile de prendre son tricot et de le reposer pour s’adapter au rythme de la demoiselle. La seule et unique chose cousue en 4 mois a été un sling qui m’a sauvé la vie (copie de l’idée de Liza Jane et tuto de Jan). Extrêmement pratique quand on doit juste sortir de la voiture et faire une petite course. C’est bien moins encombrant que de sortir et déplier la poussette.

et voici un peu du tricot que j’ai fait pour elle : le gilet à empiècement arrondi des Intemporels pour Bébé ; c’est la deuxième version que je fais (attention ça taille vraiment petit !) et des chaussons de chez Drops. Super pour l’automne qui arrive et avec la grande partie de côtes, ils lui tiennent mieux aux pieds que des chaussons classiques. Disons que j’ai mieux à faire que de lui remetttre ses chaussons toutes les minutes 🙂

20131020-181953.jpg

FO: Bonnet du Korrigan

Seems like I’ve only been knitting small things recently! this little cabled hat is for a little girl born a few weeks ago, I hope it will keep her head warm until the spring arrives.

The pattern is Bonnet du Korrigan by Solenn Couix-Loarer – it’s available both in French and English. She has designed a whole series around this Korrigan cable theme and I’m currently knitting all of them: a cardigan (finished but needs some buttons) and a blanket (that’s a much longer term project).

Récemment il me semble que je ne tricote que des petites choses, comme ce tout petit bonnet à torsades. Il est destiné à une petite fille née il y a quelques semaines et qui a encore besoin d’être protégée du froid en attendant que le printemps arrive. Le modèle est le Bonnet du Korrigan de Solenn Couix-Loarer – vous connaissez probablement son travail, elle a créé toute une série autour du Korrigan et je les tricote tous en ce moment ! Il s’agit d’un gilet (terminé mais en attente de boutons) et d’une couverture qui va nécessiter un peu de temps.

Bonnet Korrigan

Bonnet Korrigan

 

The yarn is a fingering weight: Cascade Heritage – leftover from my own Gavotte sweater and I had enough to make this hat and the cardigan. It’s a very cute pattern and a quick make: a little less than 4 hrs in all. This hat pattern is available in all sizes from small baby to adult with different yarn options. So give it a try!

La laine est de la Cascade Heritage, type laine à chaussette, qui restait de mon pull Gavotte. J’ai eu assez pour faire ce bonnet et le gilet pour ma petite grenouille. Le bonnet est très joli, je le referai et il est plutôt rapide à faire : un peu moins de 4 heures au total. Le plus du modèle : il y a plusieurs tailles, de petit bébé à adulte.

3KCBWDAY4 – A Knitter or Crocheter For All Seasons?

As spring is in the air in the northern hemisphere and those in the southern hemisphere start setting their sights for the arrival of winter, a lot of crocheters and knitters find that their crafting changes along with their wardrobe. Have a look through your finished projects and explain the seasonality of your craft to your readers. Do you make warm woollens the whole year through in preparation for the colder months, or do you live somewhere that never feels the chill and so invest your time in beautiful homewares and delicate lace items. How does your local seasonal weather affect your craft?

 L’impact de la météo et du changement de saison sur ma production ? Il est assez léger, mais j’avoue que le printemps arrivant, je fais un petit effort pour intégrer un brin de coton dans les matériaux. Comme en ce moment, je fais le Shellseeker de Heidi Kirrmaier avec de la Miami de chez Annell (coton et acrylique) avec des couleurs qui essaient désespérement de faire venir le soleil – sans aucun succès jusqu’ici.

Shellseeker (c) Heidi Kirrmaier

Je peux aussi penser à raccourcir un peu les manches des pulls choisis, comme celui commencé hier : Turmeric de Veera Välimäki. Celui-là sera même fait en coton (!) et en rouge (!!!), ça doit être à cause du post de lundi sur les couleurs dans le tricot.

Turmeric (c) Veera Välimäki

Sinon j’avoue que la laine fait partie de mes matériaux préférés et qu’il n’y a pas de saison pour tricoter bonnet, moufle, écharpe, etc. On en parlait justement mardi dernier et finalement c’est assez pratique de tricoter des gants au mois d’août, on ne se retrouve pas avec une nappe de laine qui tient chaud sur les genoux et les gants sont prêts à servir dès les premiers froids.

Knotty Gloves tricotés en août !

En fin de compte, le plus important est à mon avis de se faire plaisir, alors je tricote ce que je veux quand je veux !

FO : de la layette

Pour ma nièce par alliance, née le 25 février dernier, j’avais reçu en amont une commande de gilet pour bébé en pure laine. Ma belle-soeur n’ayant pas trouvé le dit gilet, elle a pensé à moi of course ! J’ai ressorti ce modèle à rayures que j’avais déjà tricoté pour mon neveu : je l’aime bien, j’ai un faible pour les rayures. Mais pas question d’utiliser la laine indiquée sur le modèle : Pilou de Phildar, d’abord parce que ce n’est pas de la pure laine (il n’y en a même que 13%) et parce que c’est bien trop élastique et je ne m’étais pas amusée à tricoter avec. Je dois cependant avouer que le rendu un peu vaporeux était sympa. Le choix s’est donc porté sur de la Malmédy d’Annell, la seule laine superwash facilement accessible près de chez moi. Un bon choix finalement : très agréable à tricoter et ils proposent beaucoup de couleurs.

A few weeks ago, my sister in law who was pregnant asked me if I could knit a cardigan for her little baby girl, because the hospital asked for a pure wool cardigan. I chose this pattern by Phildar that I had already knit three years ago for my nephew. I think it’s really cute with all its stripes, and it’s perfect for the baby as the two fronts wrap one over the other to keep the tummy warm! The yarn is Malmedy by Annell, it’s a good yarn and anyway I didn’t have much choice because it’s the only 100% superwash wool available in the yarn shops close to where I live.

Cette jolie petite brassière porte le doux nom de brassière Pilou 01A, du catalogue Tricotez Câlin n° 2, automne/hiver 2008/2009. Pour aller avec, une paire de petits chaussons avec le reste de Malmédy, issus du même catalogue.

  • Modèle / Pattern : Brassière Pilou 01A by Phildar, Tricotez Câlin n° 2, automne/hiver 2008/2009
  • Laine / Yarn : Annell Malmédy, 1 pelote de gris et 1 pelote de blanc
  • Aiguilles / Needles : 3.5 mm, 4 mm