[couture+broderie] Haut Artesane

Quand est sorti le cours « Broderie Mère-Fille » d’Artesane, j’ai (presque) tout de suite craqué. Pour deux raisons : j’adore la broderie et en particulier la broderie avec une seule couleur et celle-ci est magnifique. De plus l’association de couleur présentée sur le site (rouge et blanc) me touche particulièrement : j’adore ces deux couleurs ensemble, que ce soit le rouge ou le blanc qui domine.

eh non, ce n’est pas rouge

Mais non ce n’est pas la couleur que j’ai choisie : le cours propose de faire la broderie sur de la double gaze, tissu très à la mode en cet été 2017. Malgré la possibilité de s’en procurer plus facilement maintenant, tous les coloris ne sont pas nécessairement disponibles dans votre petit magasin. Pour l’occasion, je suis allée découvrir un magasin de tissu situé pas très loin de chez moi, à Lambersart : Tissus Art Couture. Je ne sais pas comment ce magasin a pu m’échapper pendant toutes ces années, c’est inadmissible ! Bref, on y trouve plein de jolis tissus, un choix très large, je vous le conseille !

 

J’ai hésité entre un moutarde et ce gris et finalement le gris l’a emporté. Sur le coup j’avais un peu peur que le fil blanc de la broderie ne soit pas assez visible sur ce gris mais ça va.

Si vous ne connaissez pas la plateforme Artesane, je vous conseille d’aller y faire un tour. Je pense que l’objectif de la créatrice (auteur du blog Annie Coton) était de faire quelque chose de semblable à Craftsy, mais concentré sur les arts du fil. Vous avez donc un choix de cours vidéo en ligne sur plein de sujets différents (couture, broderie, dessin de mode). Pour ce cours, j’ai payé 25€ et j’ai eu le motif à broder et le patron. Cela ne comprenait pas les matériaux.

J’ai beaucoup aimé le motif brodé et les conseils dispensés par Martine Biessy, en revanche le patron est loin d’être parfait. J’ai cherché partout mais au moment où je me suis inscrite pour ce cours (soit fin juin 2017), le tableau des tailles n’était pas fourni. C’était assez problématique dans le sens où je ne pouvais me permettre d’attendre et simplement faire la broderie puis m’occuper des tailles, puisque la quantité de motifs change selon la taille. J’ai cherché sur les divers pdf : rien ; partout sur le site : rien ; posté la question dans le forum du site : pas de réponse. Il a fallu plusieurs semaines avant que je n’obtienne ce tableau. Dommage. Il y a beaucoup de choses à corriger sur les pdf : coquilles, erreurs, oublis. Cela me donne l’impression que le patron en lui-même a été fait à la va-vite.

 

Au final j’ai coupé une taille 40 (c’est bon pour l’égo mais pas franchement réaliste) et malgré tout c’est trop grand à l’encolure. Elle fait un pli et je dois constamment remettre ce haut en place sur les épaules.

La broderie elle-même s’est bien passé, j’ai découvert que je détestais le point de bouclette et il y en a des tonnes dans ce modèle. J’ai aussi découvert le solufix : un non-tissé collant qui se dissout dans l’eau. C’est très pratique au final sauf que c’est très désagréable quand on brode : l’aiguille est constamment couverte de colle, comme le sont les doigts. Le fait que j’ai brodé ce haut cet été, en pleine chaleur n’a certainement pas aidé.

Ce n’est pas que je ne vous écoute pas, mais mon téléphone me sert de télécommande

oups, j’ai oublié un petit bout de motif

Bilan : est-ce que je referais la broderie ? Probablement pas. Le motif est tellement particulier que je ne me vois pas le refaire, ni pour moi ni pour quelqu’un d’autre. Mais cela pourrait être une base pour d’autres motifs, puisque j’ai un faible pour les hauts à empiècement brodé.

Est-ce que je referais le haut en couture ? Certainement pas. Ou alors je le patronnerai moi-même pour éviter des déconvenues en matière de taille et d’ajustement. Je testerai peut-être les versions enfant puisque ce modèle va du 2 ans à la taille adulte 46.

Je n’ai pas vu beaucoup de réalisations à partir de ce cours, mais vous pouvez aller voir celle de Joviana allongée en robe.

[couture] toiles & peintures

 

Vous connaissez  le travail de Natalie Chanin ? La créatrice derrière l’entreprise Alabama Chanin ? vous avez sûrement déjà vu ses créations et surtout les versions réalisées par des couturières bloggeuses aguerries comme Carolyn, Andrea et Isabelle ?DSCN2919

J’ai acheté l’un des livres – Alabama Chanin Studio + Design – l’an dernier et c’est seulement maintenant que je m’y mets. C’est en cours et je n’ai pas de photo pour vous montrer où j’en suis, mais je peux déjà vous parler des étapes préparatoires, parce que c’est un travail de longue haleine !

AC Skirt 3

 

J’ai choisi de réaliser la jupe simple, qui arrivera au genoux : 2 devants et 2 dos, on ne peut plus simple. Mais avant de m’engager dans le pochoir, la broderie et la couture, j’ai fait une version test dans un vilain jersey acheté sur internet (j’aime bien les pois, mais le mauve était appelé « gris » dans la présentation) : ça me permet de liquider une partie de ce morceau de tissu, un bon point pour le Stash Diet 2014 ! Les mesures du livre me suggéraient d’ajouter quelques centimètres pour les hanches. J’ai donc coupé suivant la ligne de droit-fil et ajouté ce qui manquait. Résultat parfait ! je ne savais pas trop à quoi m’attendre parce que je n’ai jamais acheté/porté de jupe en jersey mais ça promet d’être confortable..

AC Skirt 1

 

AC Skirt 4

Etape suivante : le pochoir. J’ai utilisé une feuille de plastique (les mêmes que pour les rétroprojecteurs, souvenez-vous !) et un scalpel et zoup. Pour la peinture, j’ai pris de la peinture textile de chez Pébéo, mais j’ai cru comprendre qu’une peinture normale pourrait faire l’affaire… ça m’arrangerait parce qu’il n’y a pas un grand choix de couleurs disponibles en peinture textile. Le tout appliqué avec un petit rouleau en mousse ; je redoutais cette étape et pensais qu’elle allait être très longue mais non. Le plus long en fait c’était le repassage pour fixer la peinture : 5 minutes à chaque motif !! interminable !

AC Skirt 5

Ensuite, l’étape en cours : broder au point droit le long de chaque motif. C’est l’étape que je préfère évidemment, installée confortablement dans le canapé, avec deux brins de fil mouliné tout simple. J’essaie de tricoter un peu moins en ce moment en raison d’une douloureuse tendinite au coude (ou plus précisément une ténosynovite), mais je ne sais pas si ça c’est vraiment mieux, je demanderai au kiné si je l’ose 🙂 Et vous ? ça vous tente un long projet comme celui-ci ? est-ce que les couturières/tricoteuses ne sont pas plus portées sur ce type de couture que les couturières seules ? 

Sashiko bag

Finally finished! It took me ages to finish this bag, though the actual embroidery itself wasn’t that long to do. Had I been working on it more regularly, it would have been finished ages ago. I didn’t want to put too much pressure on myself though, otherwise what’s the point of a craft?

Doing these three panels, I discovered I prefered curvy patterns rather than lines: the process is funnier and the result suits me best. I’ll have to remember that when planning for my bedspread (you know, the one I aim to finish before 2020). So now I have another knitting bag, of an intermediate size: perfect for a few balls of yarn and a knitting magazine – exactly what I need for my baby knitting. Can you tell I love my new bag?

20130122-130522.jpg

My preferred one is the top one!

Enfin fini ! Le temps total de réalisation a été plutôt long, même si la partie broderie elle-même s’est fait rapidement : le sashiko va assez vite finalement. Donc j’y suis allée à mon rythme, sans me stresser, sinon quel est l’intérêt des activités manuelles ? Le choix des trois panneaux s’est fait un peu au hasard en feuilletant mon livre et je me suis rendue compte que je préfère les motifs à base de cercles et de courbes plutôt que ceux à base de lignes, que ce soit dans le processus de broderie lui-même que dans la réalisation. Je tâcherai d’y penser quand je prévoirais mon dessus-de-lit (mais si, celui que j’ai prévu de finir avant 2020 !). J’ai donc maintenant un joli nouveau sac à tricot, juste de la bonne taille pour quelques pelotes et un magazine layette Phildar ; que demander de plus ?